Retour à l'entrée du site Retour vers la page d'accueil de 'Le Petit Prince'
Les créateurs de 'Le Petit Prince'
Les chanteurs de 'Le Petit Prince'
Les chansons de 'Le Petit Prince'
L'histoire de 'Le Petit Prince'
Les sites parlant de 'Le Petit Prince'
Les CD/DVD de 'Le Petit Prince'
Les sonneries de téléphone de 'Le Petit Prince'
Le sondage au sujet de 'Le Petit Prince'
Combien de comédies musicales avez-vous vu sur scéne ?
aucune
1 seule
2 ou 3
4 ou 5
plus de 5

Les paroles de "Ephémères"

Avis des internautes sur "Ephémères"
4 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre4 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre4 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre4 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre4 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre
avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre

Ecoutez un extrait Imprimer les paroles
Ecouter un extrait

Texte de "Ephémères"
l'aviateur:
On veut croire à des choses éternelles
Pour oublier toutes ces choses précaires
Qui encombrent la terre et le ciel
Les poèmes et les dictionnaires
Car nous sommes

Ephémères
Menacés par une fin prochaine
Les explosions en chaîne
Les amours et les gloires passagères
Ephémères
Avoir la sagesse nécessaire
De prendre un peu tout à la légère
Et savoir se détacher de la Terre
Ephémères
Epris de folie temporaire
Qui nous laisse espérer le ciel
Et nous attache à des pierres
Ephémères
Qui en prières
Trouvent un sens à leurs destins
Si incertains
Ephémères
Pris au piège sous l'effet de serre
Comme ces fragiles insectes qui naissent
Pour s'éteindre en pleine lumière
Ephémères
Avoir la sagesse nécessaire
De prendre un peu tout à la légère
Et savoir se détacher de la Terre
Ephémères
Epris de folie temporaire
Qui nous laisse espérer le ciel
Et nous attache à des pierres
Ephémères
Pour enfin
N'être dans ces déserts
Plus qu'un grain de poussière

le Petit Prince : - Bonne nuit.

Le serpent : - Bonne nuit.

le Petit Prince : - Sur quelle planète suis-je tombé ?

Le serpent : - Sur la Terre, en Afrique.

le Petit Prince : - Où sont les hommes ?

Le serpent : - Ici c'est le désert, il n'y a personne dans les déserts. La Terre est grande.

le Petit Prince : - Je sais, deux milliards d'habitants, avec une armée de 472 511 allumeurs de réverbères sur six continents, ça faisait un effet superbe vu d'en haut, comme un ballet d'opéra. D'abord les allumeurs de réverbères de Nouvelle-Zélande, d'Australie, et puis...

Le serpent : - Attention, quand on veut faire de l'esprit, il arrive qu'on invente un peu. Tu vas donner une fausse idée de la planète à ceux qui ne la connaissent pas. Les hommes occupent très peu de place sur la Terre. Si tous les habitants se tenaient debout et un peu serrés, on pourrait entasser l'humanité entière sur le moindre petit ilôt du Pacifique.

le Petit Prince : - Les grandes personnes ne te croiront jamais.

Le serpent : - Elles se voient importantes comme des baobabs.

le Petit Prince : - Je me demande si les étoiles sont éclairées afin que chacun puisse un jour retrouver la sienne. Regarde ma planète, elle est juste au- dessus de nous. Comme elle est loin...

Le serpent : - Elle est belle. Mais que viens-tu faire ici ?

le Petit Prince : - J'ai des difficultés avec une fleur.

Le serpent : - Une fleur ?

le Petit Prince : - Non, ça c'est une fleur à trois pétales, une fleur de rien du tout. La mienne est éphémère.

Le serpent : - (il fredonne).

le Petit Prince : - Où sont les hommes ? On est un peu seul dans le désert.

Le serpent : - On est seul aussi chez les hommes.

le Petit Prince : - Tu es une drôle de bête. Tu n'as même pas de pattes. Tu ne peux même pas voyager.

Le serpent : - Oh, je puis t'emporter plus loin qu'un navire. Celui que je touche, je le rends à la terre dont il est sorti. Tu es pur, tu viens d'une étoile, mais tu me fais pitié, toi si faible, sur cette terre de granit. Je puis t'aider un jour, si tu regrettes trop ta planète. Je puis...

le Petit Prince : - Oh, j'ai très bien compris. Mais pourquoi parles-tu toujours par énigmes ?

Le serpent : - Je les résous toutes.

le Petit Prince : - Bonjour.

Les cactus : - Bonjour.

le Petit Prince : - Où sont les hommes ?

Les cactus : - Oh, les hommes ! Il en existe je crois six ou sept. Je les ai aperçus il y a des années. Mais on ne sait jamais où les trouver. Le vent les promène, ils manquent de racines. Ca les gêne beaucoup.

le Petit Prince : - Adieu.

Les cactus : - Adieu.

le Petit Prince : - Je vais faire l'ascension de cette haute montagne. Tu sais... aïe !

Les cactus : - Oh pardon !

le Petit Prince : - Je n'ai jamais eu de montagne comme ça. J'ai trois volcans qui m'arrivent à peine aux genoux.

Les cactus : - Aux genoux ?

le Petit Prince : - Au sommet, j'apercevrai d'un coup toute la planète et tous les hommes.

Texte soumis aux droits d'auteur (Elisabeth Anaïs) - Réservé à un usage privé ou éducatif


Pour écrire au webmaster: webmaster@comedie2000.com