Retour à l'entrée du site Retour vers la page d'accueil de 'Notre dame de Paris'
Les créateurs de 'Notre dame de Paris'
Les chanteurs de 'Notre dame de Paris'
Les chansons de 'Notre dame de Paris'
L'histoire de 'Notre dame de Paris'
Les sites parlant de 'Notre dame de Paris'
Les CD/DVD de 'Notre dame de Paris'
Les sonneries de téléphone de 'Notre dame de Paris'
Le sondage au sujet de 'Notre dame de Paris'
Combien de comédies musicales avez-vous vu sur scéne ?
aucune
1 seule
2 ou 3
4 ou 5
plus de 5

Les paroles de "Dieu que le monde est injuste"

Avis des internautes sur "Dieu que le monde est injuste"
16 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre16 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre16 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre16 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre16 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre
avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre

Ecoutez un extrait Imprimer les paroles
Ecouter un extrait

Texte de "Dieu que le monde est injuste"
Quasimodo

Dieu que le monde est injuste
Lui si beau et moi si lais
Je te donnerais la lune
Tu ne voudrais pas m'aimer

Et lui sans faire un seul geste
Sans un mot sans un regard
Il a mis de la tendresse
Au fond de tes grands yeux noirs

Tu lui donneras ton corps
Tu croiras à ses serments
Tu l'aimes pour le dehors
Sans voir ce qu'il y a dedans

Dieu que le monde est injuste
Lui seigneur et moi vaurien
Il te donnera la lune
Toi qui ne demandais rien

Dieu que le monde est injuste
Aime ton beau cavalier
La satin de ta peau brune
N'est pas pour les va-nu-pieds

Ma laideur est une insulte
A ta beauté insolente
Une erreur de la nature
Qui ne me fut pas aimante

Dieu que le monde est injuste
Notre lot n'est pas le leur
Nous n'avons pas de fortune
Mais eux, ont-ils donc un coeur ?

Ils sont nés dans la dentelle
Pour faire l'amour et la guerre
Mais nous pauvres vers de terre
Notre vie est bien plus belle

Et de quel côté est Dieu
Du côté des ostensoirs
Ou bien du côté de ceux
Qui le prient matin et soir

Ce Jésus que l'on adore
A t-il toujours préféré
Les Rois Mages avec leur or
A nous autres pauvres bergers

Dieu que la vie est cruelle
Pour deux coeurs qui se cherchaient
Moi si laid et toi si belle
Comment pourrais-tu m'aimer

Texte soumis aux droits d'auteur (Luc Plamondon) - Réservé à un usage privé ou éducatif


Pour écrire au webmaster: webmaster@comedie2000.com