Retour à l'entrée du site Retour vers la page d'accueil de 'Le Petit Prince'
Les créateurs de 'Le Petit Prince'
Les chanteurs de 'Le Petit Prince'
Les chansons de 'Le Petit Prince'
L'histoire de 'Le Petit Prince'
Les sites parlant de 'Le Petit Prince'
Les CD/DVD de 'Le Petit Prince'
Les sonneries de téléphone de 'Le Petit Prince'
Le sondage au sujet de 'Le Petit Prince'
Combien de comédies musicales avez-vous vu sur scéne ?
aucune
1 seule
2 ou 3
4 ou 5
plus de 5

Les paroles de "Chercher la source"

Avis des internautes sur "Chercher la source"
1 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre1 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre1 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre1 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre1 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre
avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre

Ecoutez un extrait Imprimer les paroles
Ecouter un extrait

Texte de "Chercher la source"
l'aviateur:
Tout doucement
L'emporter avec moi comme un trésor quand il s'endort
Sentir ce qui se cache derrière l'écorce derrière le corps
Prendre la route marcher encore
Chercher la source
Trouver les puits
De l'eau de pluie

Suivre une étoile
Retrouver sa voie des milliers de fois dans ces déserts
Tenir la main qui connaît le chemin sur cette terre
Perdus éperdus on espère
Chercher la source
Trouver les puits
De l'eau de pluie

En bout de course
Toucher le ciel
Voir l'essentiel

Chercher la source
Trouver les puits
De l'eau de pluie

En bout de course
Toucher le ciel
Voir l'essentiel

Et dans le Grande Ourse
Ou l'infini
Chercher le sens d'une vie

l'aviateur : - C'est étrange. Ce n'est pas un puits saharien. Tout est prêt, la poulie, la corde, le seau, comme un puits de village. Mais il n'y a aucun village.

le Petit Prince : - Tu entends ? Nous réveillons ce puits et il chante. J'ai soif de cette eau-là. Donne-moi à boire.

l'aviateur : - C'est doux comme une fête.

le Petit Prince : - C'est beaucoup plus que de l'eau.

l'aviateur : - Elle est née de la marche sous les étoiles, du chant de la poulie, de l'effort de mes bras...

le Petit Prince : - Elle est bonne pour le coeur, comme un cadeau.

l'aviateur : - Lorsque j'étais petit garçon, les lumières de l'arbre de Noël, la musique de la messe de minuit, la douceur des sourires faisaient tout le rayonnement du cadeau de Noël que je recevais.

le Petit Prince : - Les hommes de chez toi cultivent cinq mille roses dans un même jardin, et ils n'y trouvent pas ce qu'ils cherchent.

l'aviateur : - Ils ne le trouvent pas.

le Petit Prince : - Et cependant ce qu'ils cherchent pourrait être trouvé dans une seule rose ou un peu d'eau. Mais les yeux sont aveugles.

l'aviateur : - Il faut chercher avec le coeur.

le Petit Prince : - Tu ne t'en souviens donc pas ? Si, si, c'est bien le jour, mais ce n'est pas tout à fait ici. Tu n'as qu'à m'attendre, j'y serai cette nuit. Tu as du bon venin ? Tu es sûr de ne pas me faire souffrir trop longtemps ?

l'aviateur : - Quelle est cette histoire-là ? Tu parles aux serpents maintenant ?

le Petit Prince : - Dessine-moi une muselière pour mon mouton. N'oublie pas, je suis responsable de ma fleur... Mmoui...

l'aviateur : - Tu es injuste, je ne savais rien dessiner que des boas fermés et des boas ouverts.

le Petit Prince : - Oh ça ira ! Les enfants savent...

l'aviateur : - Petit bonhomme, tu as donc des projets que j'ignore ?

le Petit Prince : - Tu sais, ma chute sur la Terre, c'en sera demain l'anniversaire. J'étais tombé tout près d'ici.

l'aviateur : - Alors ce n'est pas par hasard que ce matin je t'ai rencontré, il y a huit jours. Tu marchais seul, à mille milles de toute région habitée. Tu retournais vers le point de chute. A cause peut-être de l'anniversaire ?

le Petit Prince : - Cette nuit, ça fera un an. Mon étoile se trouvera juste au-dessus de l'endroit où je suis tombé l'année dernière. Le serpent m'a promis de... m'aider. Tu sais, on aura toujours rendez-vous. C'est comme pour la fleur. Si tu aimes une fleur qui se trouve dans une étoile c'est doux la nuit de regarder le ciel. Toutes les étoiles sont fleuries.

l'aviateur : - Bien sûr.

le Petit Prince : - C'est comme pour l'eau. Celle que tu m'as donnée à boire estcomme une musique, à cause du chant de la poulie et de la corde. Tu te rappelles ? Elle était bonne.

l'aviateur : - Bien sûr.

le Petit Prince : - Tu regarderas la nuit les étoiles. C'est trop petit chez moi pour que je te montre où se trouve la mienne. Mon étoile, ce sera pour toi une des étoiles. Et puisque je rirai dans l'une d'elle, alors ce sera pour toi comme si c'étaient toutes les étoiles. Ce sera comme si je t'avais donné au lieu d'étoiles des tas de petits grelots qui savent rire.

Texte soumis aux droits d'auteur (Elisabeth Anaïs) - Réservé à un usage privé ou éducatif


Pour écrire au webmaster: webmaster@comedie2000.com