Retour à l'entrée du site Retour vers la page d'accueil de 'Notre dame de Paris'
Les créateurs de 'Notre dame de Paris'
Les chanteurs de 'Notre dame de Paris'
Les chansons de 'Notre dame de Paris'
L'histoire de 'Notre dame de Paris'
Les sites parlant de 'Notre dame de Paris'
Les CD/DVD de 'Notre dame de Paris'
Les sonneries de téléphone de 'Notre dame de Paris'
Le sondage au sujet de 'Notre dame de Paris'
Combien de comédies musicales avez-vous vu sur scéne ?
aucune
1 seule
2 ou 3
4 ou 5
plus de 5

Les paroles de "Belle"

Avis des internautes sur "Belle"
230 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre230 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre230 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre230 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre230 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre
avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre

Ecoutez un extrait Imprimer les paroles
Ecouter un extrait

Texte de "Belle"
Quasimodo

Belle
C'est un mot qu'on dirait inventé pour elle
Quand elle danse et qu'elle met son corps à jour, tel
Un oiseau qui étend ses ailes pour s'envoler
Alors je sens l'enfer s'ouvrir sous mes pieds

J'ai posé mes yeux sous sa robe de gitane
A quoi me sert encore de prier Notre-Dame
Quel
Est celui qui lui jettera la première pierre
Celui-là ne mérite pas d'être sur terre

O Lucifer !
Oh ! Laisse-moi rien qu'une fois
Glisser mes doigts dans les cheveux d'Esméralda

Frollo

Belle
Est-ce le diable qui s'est incarné en elle
Pour détourner mes yeux du Dieu éternel
Qui a mis dans mon être ce désir charnel
Pour m'empêcher de regarder vers le Ciel

Elle porte en elle le péché originel
La désirer fait-il de moi un criminel
Celle
Qu'on prenait pour une fille de joie une fille de rien
Semble soudain porter la croix du genre humain

O Notre-Dame !
Oh ! laisse-moi rien qu'une fois
Pousser la porte du jardin d'Esméralda

Phoebus

Belle
Malgré ses grands yeux noirs qui vous ensorcellent
La demoiselle serait-elle encore pucelle ?
Quand ses mouvements me font voir monts et merveilles
Sous son jupon aux couleurs de l'arc-en-ciel

Ma dulcinée laissez-moi vous être infidèle
Avant de vous avoir mené jusqu'à l'autel
Quel
Est l'homme qui détournerait son regard d'elle
Sous peine d'être changé en statue de sel

O Fleur-de-Lys,
Je ne suis pas homme de foi
J'irai cueillir la fleur d'amour d'Esméralda

Quasimodo, Frollo et Phoebus

J'ai posé mes yeux sous sa robe de gitane
A quoi me sert encore de prier Notre-Dame
Quel
Est celui qui lui jettera la première pierre
Celui-là ne mérite pas d'être sur terre

O Lucifer !
Oh ! laisse-moi rien qu'une fois
Glisser mes doigts dans les cheveux d'Esméralda

Esméralda



Texte soumis aux droits d'auteur (Luc Plamondon) - Réservé à un usage privé ou éducatif


Pour écrire au webmaster: webmaster@comedie2000.com