Retour à l'entrée du site Retour vers la page d'accueil de 'Le Soldat Rose'
Les créateurs de 'Le Soldat Rose'
Les chanteurs de 'Le Soldat Rose'
Les chansons de 'Le Soldat Rose'
L'histoire de 'Le Soldat Rose'
Les sites parlant de 'Le Soldat Rose'
Les CD/DVD de 'Le Soldat Rose'
Les sonneries de téléphone de 'Le Soldat Rose'
Le sondage au sujet de 'Le Soldat Rose'
Combien de comédies musicales avez-vous vu sur scéne ?
aucune
1 seule
2 ou 3
4 ou 5
plus de 5

Biographie de "Alain Souchon"

Avis des internautes sur "Alain Souchon" Photo
3 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre3 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre3 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre3 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre3 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre
avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre

"Alain Souchon" intervient dans les comédies suivantes
Page d'accueil de 'Le Soldat Rose' Le Soldat Rose

Biographie de "Alain Souchon"
Il ne vit que six mois au Maroc et passe son enfance à Paris. Son père est professeur et sa mère romancière. En 1959, pendant des vacances au ski, son père disparaît dans un accident de voiture alors que l'artiste n'a que quinze ans. Ce décès le marquera profondément et inspirera une chanson qui paraîtra sur l'album Jamais content, Dix-huit ans que je t'ai à l'œil, en 1977.

La famille connaît des difficultés financières. Éprouvant des difficultés à s'adapter au milieu des autres élèves, il est ensuite envoyé dans un lycée français en Angleterre par sa mère. Son inscription n'étant pas valide, il reste néanmoins sur place, et y vit de petits boulots pendant dix-huit mois. Il y développe son goût pour la chanson. Il rate son baccalauréat par correspondance trois fois.

Rentré en France il vit de nouveau de petits boulots et tente sa chance dans la chanson, se produisant dans des salles parisiennes. En 1970, il se marie avec Françoise. La même année, il a un fils Pierre. L'année suivante trois 45 tours sont publiés chez Pathé Marconi, mais sont des échecs. Son deuxième fils, Charles, est né en 1978 et deviendra par la suite le chanteur Ours.

En 1973, Bob Socquet directeur artistique de RCA Records entraîne Alain à présenter sa chanson L'amour 1830 au concours de la Rose d'Or d'Antibes, où il emporte le prix spécial de la critique et le prix de la presse.

Il rencontre Laurent Voulzy en 1974. Bob Socquet, encore lui, sent que la collaboration entre les deux hommes peut être fructueuse, les musiques étant le point faible des chansons de Souchon. Souchon et Voulzy seront liés depuis ce jour par leur amitié et leur complémentarité artistique. Laurent Voulzy réalise les arrangements du premier album d'Alain Souchon J'ai dix ans, puis les musiques de Bidon sorti en 1976.

Cette collaboration permet le succès de ces disques. En 1977 est publié Jamais content. Alain Souchon participe également aux disques de Laurent Voulzy en écrivant différents textes. En 1978 naît son second fils, Charles. Ce dernier, après une carrière de graphiste (il est le créateur des dernières versions du site de son père), se lance aussi dans la chanson sous le pseudonyme Ours. Son premier album Mi sort en 2007.

Alain Souchon, à l'allure de poète échevelé, occupe une place à part dans l'univers de la chanson française. Il manie volontiers un humour léger, mais non dénué d'acidité (« une église, c'est beau, parce que c'est inutile »).

Les textes d'Alain Souchon parlent de nostalgie, de la pression du paraître, du modernisme, et de la difficulté d'exister, en tant qu'individu respecté, ou simplement en paix. Ses chansons plus légères évoquent souvent la faiblesse des hommes face à la séduction féminine. Il a participé activement aux Restos du cœur et à Sol en si, notamment.

Citant les artistes qui l'ont influencé, tels Léo Ferré, ou Bob Dylan, Alain Souchon collabore volontiers avec d'autres artistes, tels bien sûr, Laurent Voulzy, mais aussi Michel Jonasz, Louis Chedid, Véronique Sanson et bien d'autres. Il est aussi connu pour parsemer ses textes de références à des personnes qui l'ont marqué, tels Somerset Maugham, Théodore Monod, Ava Gardner...

Alain Souchon a été un acteur remarqué dans plusieurs films, Je vous aime, Tout feu, tout flamme, L'Été meurtrier. Paradoxalement, il se considère lui-même comme « pas fait pour ça ».

Aujourd'hui, Alain Souchon continue toujours d'écrire et de se produire.

Il a, en outre, battu en avril 1984 un record de traversée de la Manche, avec un copilote, sur un avion de construction amateur, en 1h24min (record homologué par la Fédération aéronautique internationale).

Liens sur de "Alain Souchon"
www.alainsouchon.net
0 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre Site officiel d'Alain Souchon
www.alain-souchon.com
0 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre Site non officiel d'Alain Souchon

  proposer un lien  

Pour écrire au webmaster: webmaster@comedie2000.com