Retour à l'entrée du site Retour vers la page d'accueil de 'Cindy, Cendrillon 2002'
Les créateurs de 'Cindy, Cendrillon 2002'
Les chanteurs de 'Cindy, Cendrillon 2002'
Les chansons de 'Cindy, Cendrillon 2002'
L'histoire de 'Cindy, Cendrillon 2002'
Les sites parlant de 'Cindy, Cendrillon 2002'
Les CD/DVD de 'Cindy, Cendrillon 2002'
Les sonneries de téléphone de 'Cindy, Cendrillon 2002'
Le sondage au sujet de 'Cindy, Cendrillon 2002'
Combien de comédies musicales avez-vous vu sur scéne ?
aucune
1 seule
2 ou 3
4 ou 5
plus de 5

Biographie de "Lewis Furey"

Avis des internautes sur "Lewis Furey" Photo
7 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre7 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre7 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre7 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre7 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre
avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre

"Lewis Furey" intervient dans les comédies suivantes
Page d'accueil de 'Cindy, Cendrillon 2002' Cindy, Cendrillon 2002

Biographie de "Lewis Furey"
Lewis Furey est né à Montréal, au début des années 1950, d'une mère américaine et d'un père canadien.

A 11 ans, il est violoniste au sein de l'orchestre symphonique de Montréal. A 14 ans, il va à New York suivre les cours de l'école Julliard. Il en ressort concertiste en violon solo.

Au bout de quelques temps, il commence à fréquenter d'autres milieux new-yorkais que ceux de la musique classique : il joue du free-jazz, écrit des poèmes qui sont publiés dans diverses revues et chante dans des cabarets.

Fréquentant les milieux undergroud, Lewis, pianiste et surtout violoniste, commence à participer à des enregistrements. Il joue du violon sur tout le disque de Léonard Cohen "New skin of the old ceremony" (1975).

La même année, Lewis enregistre son 1er album "Lewis Furey". Cet album ne comporte aucun son de guitare. A la place il y a du banjo, de la mandoline, du violoncelle, et du violon.

Son second album "The humours of" sort en 1976.

En 1977, Lewis s'installe à Paris. Cette année là, il tourne avec son épouse Carole Laure (auteur, chanteuse, compositeur et comédienne) , sous la direction de Gilles Carle, un film fantastique "L'ange et la femme". Ce film est présenté à Cannes et primé au festival d'Avoriaz. Il est également le compositeur de la musique du film.

Du 16 au 27 novembre 1977, il donne son premier spectacle avec Carole Laure au Palace.

Le couple se produit également au théâtre du Nouveau Monde de Montreal

Lewis Furey écrit aussi les chansons de la pièce de Jean-Michel Ribes "Jacky Parady", qui sera créée au théâtre de la ville le 10/01/1978.

En 1978, Lewis et Carole passent une bonne partie de leur temps à enregistrer à New York à enregistrer deux albums : "The sky is falling" (le 3ème de Lewis) et "Alibis" (le 1er de carole). L'ambiance de ce dernier oscille entre le Berlin des années 20 et le Tango de Gardel.

Lewis signe la chanson titre du film "Au revoir... à lundi" (comédie dramatique sortie en 1979) avec Carole Laure, Miou-Miou, et Claude Brasseur. Cette chanson qui s'intitule See you Monday est interprétée par Lewis et Carole.

En avril 1979, Lewis et Carole se produisent pour un nouveau spectacle au théâtre Bobino.

En 1980, Lewis Furey met au point une comédie musicale dont le réalisateur Gilles Carle va faire un film "Fantastica". Aventure écolo-onirique, cette histoire rencontre un certain succès.

En 1982, Lewis et Carole montent un nouveau spectacle à Paris, au théâtre de la Porte Saint-Martin. Ils y interprètent 26 titres dont des reprises de "Fantastica" et d'"Alibis". Un disque en est tiré pour promouvoir le spectacle. Les paroles sont signées Léonard Cohen. Lewis explique alors en interview qu'il a écrit avec Monsieur Cohen un double album conceptuel "The Hall" qu'il espère sortir sous forme de vidéo-disque.

En 1983, Lewis compose aussi la bande originale du film "Maria Chapdelaine".

Finalement, en 1985, "The Hall" devient un film musical que Lewis Furey met en scène et qui fait partie de la sélection officielle à Cannes en 1986 : "Night Magic".

Il signe également la musique d'un dessin animé "Opération Beurre de Pinotte" dont les chansons sont chantées par Céline Dion. Il écrit un titre sur l'album "Le Rouge et le Rose" de Jean Guidoni et cosigne avec Luc Plamondon un titre pour pétula Clark "Glamoureuse". Il signe en 1986 la musique du film "Sauve-toi, Lola".

En 1987, lewis Furey réalise un téléfilm "Champagne for two"

En 1988 sort le second film de Monsieur Lewis Furey : "Shadow Dancing" (drame - thriller musical vidéo). Il en signe bien évidemment la musique.

Lewis continue d'écrire et de produire des albums pour Carole Laure "Western Shadows" en 1989 et "She says move on" en 1991.

En 1993, Monsieur Lewis Furey met en scène la comédie musicale "Starmania" et remporte les Victoires de la Musique en 1994, 1995 et 1996

Depuis quelques années, Lewis s'intéresse également aux nouvelles musiques : techno, house rap ou trip hop.

Monsieur Lewis Furey a aussi travaillé pour la pub : Nina Ricci et Philips.

Par ailleurs, Lewis a réalisé des vidéo-clips pour de nombreux artistes .

En l'an 2000, lewis Furey réalise son troisième film "Rats and Rabbits" (drame).

Après le succès remporté par la mise en scène de "Starmania", Luc Plamondon a de nouveau demandé à Monsieur Lewis Furey de réaliser celle de son nouveau spectacle. Il apparaît évident que cette demande ait été faite à cet homme doté d'un grand talent.

Liens sur de "Lewis Furey"

  proposer un lien  

Pour écrire au webmaster: webmaster@comedie2000.com