Retour à l'entrée du site Retour vers la page d'accueil de 'Belles belles belles'
Les créateurs de 'Belles belles belles'
Les chanteurs de 'Belles belles belles'
Les chansons de 'Belles belles belles'
L'histoire de 'Belles belles belles'
Les sites parlant de 'Belles belles belles'
Les CD/DVD de 'Belles belles belles'
Les sonneries de téléphone de 'Belles belles belles'
Le sondage au sujet de 'Belles belles belles'
Combien de comédies musicales avez-vous vu sur scéne ?
aucune
1 seule
2 ou 3
4 ou 5
plus de 5

Biographie de "Carolin Petit"

Avis des internautes sur "Carolin Petit" Photo
18 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre18 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre18 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre18 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre18 avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre
avis, cliquer sur les étoiles pour donner le votre

"Carolin Petit" intervient dans les comédies suivantes
Page d'accueil de 'Roméo et Juliette' Roméo et Juliette
Page d'accueil de 'Belles belles belles' Belles belles belles

Biographie de "Carolin Petit"
Peut-on échapper à son destin ? Carolin Petit ne s'est pas posé la question : d'une mère violoniste et d'un père, Pierre, compositeur de talent (Grand Prix de Rome et Directeur de l'Ecole Normale de Musique de Paris), il reçoit naturellement une éducation musicale. Son premier instrument sera le piano, la base de tout bon musicien, et quelques années à l'école paternelle lui donneront aussi une solide formation classique.

Adolescent, Carolin joue du rock au lycée, il le dit lui-même "Non pas par rébellion même si on était en plein 70's, mais par envie". A la fin de ses études, il décroche une licence de droit, mais préfère les arrangements aux conciliations. Alors, à vingt-deux ans il s'envole pour la Berklee School of Music de Boston (USA) où il passera deux années à découvrir de nouveaux horizons.

Au début des années 80, Carolin retrouve Paris. La naissance de la F.M. apporte de nouveaux sons et de nouveaux artistes. Pour Diane Tell, il réalisera ce qu'il appelle une maquette. C'est dans cette version que les producteurs sortiront le titre "Savoir", ce sera un succès. Carolin s'est fait un prénom et il est maintenant sollicité sur toutes les productions françaises d'importance. Il travaille avec les meilleurs, de Véronique Sanson pour un album, à Serge Gainsbourg avec lequel il arrange des titres pour Isabelle Adjani ou Jacques Dutronc, sans oublier Françoise Hardy.

Vers la fin des années 80, Carolin rencontre Gérard Louvin. C'est le début de son travail pour habiller l'image. On lui doit les génériques de "Sacrée Soirée", des "Années Tubes", des "7 d'Or" et toujours pour la télévision, de plus d'une vingtaine de musiques pour téléfilms ou documentaires animaliers. Carolin Petit franchit facilement la frontière séparant le petit écran du grand. "L'Année Juliette", "Les Uns et les Autres" avec Michel Legrand, "Paroles et Musiques" d'Elie Chouraqui sont parmi les principaux films auxquels il a collaboré.

En 1992, Carolin concrétise un projet : composer un ballet pour le St Petersbourg Ballet Theatre, joué à l'Opéra Comique de Paris et à Saint Petersbourg. "Symphonique Lama" et l'habillage musical des spectacles de Pierre Palmade lui donneront cette expérience qu'il a apporté à la réalisation du livret de "Roméo & Juliette", qu'il co-réalisera. Une première expérience qui se renouvèle aujourd'hui avec "Belles, Belles, Belles", cet immense travail d'orfèvre, où chaque morceau doit être repensé tout en gardant soin de ne pas le dénaturer vis à vis des originaux. Au-delà des espérances de la production, Carolin s'est acquitté de cette tâche avec le talent que l'on lui connaît.

Liens sur de "Carolin Petit"

  proposer un lien  

Pour écrire au webmaster: webmaster@comedie2000.com